Jérusalaimelavieausoleil

19 août 2018

Jérusalaime les parenthèses régionales- le Liban : les villes portuaires.

Il est difficile de ne pas voir le prolongement qui existe entre ces villes côtières et Jaffa et Saint Jean d'âcre, de l'autre côté de la frontière : les traces phéniciennes, grecques, romaines, celles des croisades sont très similaires. Les restaurants de poissons frais valent la pause déjeuner ou dîner. 

Byblos / Jbeil, la station balnéaire et festive du week-end pour les Beyrouthins :c'est une des plus anciennes villes du monde sans cesse habitée. La visite des vestiges en bord de mer révèle la présence de chacune des populations qui ont participé à son existence. 

7F6751C3-EADB-4CCD-9D47-E1FD45B8ADDE

C8D9B8E1-B64B-4BD4-9137-17B6E446408C

B2216AEF-A809-4E5F-B1D1-2A0FB81BF1D7

FFB2A602-7E67-4B6C-B9C6-0E583FD04DDC

02734948-8137-45AB-B952-A55FB64422C7Le souk et ses terrasses sont très animés.

E6E43BB9-41CD-43BB-B2A1-BFA9CE72A192

822F68A7-54EE-4467-809F-DA33E2FE6D9ETyr : si proche d'Israël qu'on captait, dans la voiture, la radio en hébreu Glglz (prononcez très vite Galgalatz). Très grosse chaleur humide, assez peu d'air marin sauf vraiment tout au bord de l'eau.

IMG_20180809_121936

IMG_20180809_122056

IMG_20180809_111831

IMG_20180809_112304  IMG_20180809_115215

Posté par Aimilie à 12:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


18 août 2018

Jérusalaime les parenthèses régionales - Le Liban : la région du Chouf.

Dans les montagnes verdoyantes du Chouf, au sud est de Beyrouth, le joli village de Deir el Qamar, où mosquée, église et synagogue sont juxtaposées, mérite une balade, peut-être que, comme nous, vous tomberez sur cette dame qui vous donnera quelques explications en français, depuis les toits. 
68F36F02-9AF2-4E1B-B427-E9D92D85772CEt puis, tout au fond de la place, sous l'escalier, selon les bons conseils de L.S., on fait une pause dégustation de man'ouchés au labné et au zaatar faites par un dame qui ne parle qu'arabe et de glace à la rose ou à la pistache de Bachir. 

9E6A9A39-9C58-4479-922A-D2E2E553866FLe palais de Beiteddine, résidence d'été de la présidence, date du XVIIIème siècle, on y admire : de la marqueterie et des mosaïques extraordinaires et surtout, au sous-sol, un gigantesque et splendide hammam.

D7912765-A729-462A-8EBC-87FC183B05D9

AC9C5EB4-143A-498E-B9C8-C316FC2992B5

A0FACFDD-25B3-42C0-86FD-EBA7C4E5228D

B8717B14-E79E-4EF2-89F9-12BF18829F75Très bon plan pour trouver de très jolies chambres d'hôtes à travers le pays : le site de L'hôte libanais.

3CCC96FE-90AE-4110-8BD1-C42B6E7CD46C

AE011E92-AA9B-43C5-A41A-79F48664A316

Posté par Aimilie à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 août 2018

Jérusalaime les parenthèses régionales - Le Liban : la route du Mont Liban.

Quand on voyage au Moyen-Orient, il ne faut pas se mentir, une des premières questions que l'on se pose est : "est-il raisonnable de louer une voiture ?" Au Liban, il n'y a quasi pas de transports en commun, hormis des minibus. Le problème est que, si on veut parcourir un peu le pays, même s'il n'est pas très grand, prendre des taxis ou même des Uber finit par revenir cher. Alors après consultation des copains expat, on a décidé de prendre une location. Ce n'est franchement pas de tout repos : ils inventent très facilement une troisième file, là où il n'y en a que deux, ils doublent n'importe où, n'importe quand, les routes sont souvent en travaux, la circulation, surtout lorqu'on se rapproche de Beyrouth, est très dense, il y a de nombreux bouchons, mais au final, il n'y a pas vraiment d'alternative. Là-bas au moins, il n'y a pas d'usage abusif du klaxon... Donc, même si ce fut encore tout un sketch de récupérer la voiture, qui au départ n'était pas la bonne parce qu'ils n'en avaient plus, qu'ils nous ont rejoint à Baalbek le lendemain pour l'échanger, qu'on a roulé avec un pneu probablement crevé tout le long, qu'on ne pouvait pas vraiment utiliser la clim (voir plus bas), c'était le meilleur choix !

La vallée de la Bekaa.
F2B7BFEA-FF99-4B5D-A042-7A799BD66A24

116C358D-2048-40B8-9DD6-0276951D13ADLa vallée de la Qadisha.

B95C4ACF-1814-414F-9300-E12C623DB415La forêt de cèdres de Dieu, ou une des dernières toutes petites réserves de cet arbre, emblème du pays, dévasté par l'exploitation intensive et le réchauffement climatique.

69A912F9-EE01-4EE5-8933-4B5547A6FDED

99FD9291-D27E-493B-B63C-0954005D65BFLes pistes de ski avec les remontées mécaniques.

41EFB975-3C75-4391-A6DC-C3F41B29C13FLe monastère Deir Mar Elisha (très ressemblant de ceux que l'on peut visiter autour de Jérusalem) se mérite : soit en voiture, sur une route à lacets où on ne peut se croiser, et où pourtant nombre de minibus y descendent des pélerins, - alors avec une voiture qui fait de drôles de bruits dès que vous enclenchez la climatisation, c'est une petite aventure - ; soit à pied, mais la remontée est ardue, on a fini, après un arrêt tentative d'ouverture de capot pour comprendre d'où venait le clac clac bizarre, par embarquer les trois libanaises qui proposaient de nous aider à trouver le problème. On a bien rigolé mais je crois qu'elles n'étaient pas totalement en confiance dans cette automobile, cependant il semble que le plaisir de pouvoir faire croire à leurs compagnons d'aventure qu'elles avaient carburé pour leur ascension valait la prise de risque .


78E8D928-265E-4C16-9361-AA250A122B68

1E888ED9-E079-4781-BBFD-40D4D59C6498

641A39BC-3328-4422-8627-DD40BE42914B

DEB49E9D-FC6C-47D1-899B-3E6BBEC00E6B

6D2EA972-1F42-41E2-8223-84CDA63B7C5E

Posté par Aimilie à 14:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 août 2018

Jérusalaime les parenthèses régionales - le Liban : Baalbek.

Jérusalaime le Liban mais chut faut pas le dire... Depuis le mois de février, j’ai enfin un deuxième passeport qui me permet de circuler dans les pays où il ne fait pas bon avoir mis les pieds en Israël et surtout de pouvoir rentrer ensuite à la maison sans encombre. Avec SD, nous avions bien révisé ensemble notre scénario d’entrée pour les questions de la sécurité à l’aéroport, j’avais, par exemple, de quoi expliquer pourquoi mon passeport avait été édité à l’ambassade de France à Amman, alors que mon adresse était censée être varoise, et, ô surprise, pas une seule question ! Même pas un : « êtes-vous déjà allée en Palestine occupée ? »...

Première étape de notre parcours : Baalbek, l’Héliopolis romaine, au centre de la Vallée de la Bekkaa, entre le Mont Liban et l’Anti Liban.

Les bons informateurs locaux nous ayant avertis, quelques jours avant notre arrivée, du concert de M le soir même, nous avons réussi à bouleverser notre programme pour assister à l’événement. 70E139A1-1DE8-40EC-8A13-C9C13BEBF3F3

88494320-04CF-4F8F-9444-0D527B3C5F3AToutes les colonnes ont été taillées d’un bloc dans le granit. Seule une a pu rester entière.

A8561271-FDFA-44CD-8292-59000C2526E0  FD17A4D8-F62D-4D2C-B4A5-13BE0DB6A140

Ces immenses blocs de pierre de 400 tonnes, qui forment ce qu’on appelle la terrasse miraculeuse restent un mystère quant aux moyens utilisés pour les transporter (pour plus de détails, c’est par là : https://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/liban/feuilleton-les-mysteres-du-proche-orient-4-5_2427359.html)

8EA15BF1-67A8-4958-8312-D1F0A94A470C

7423AA5F-19BD-4086-AB40-3A5EEA61EFF5Cette cité abrite trois temples, celui de Bacchus à gauche (et photo suivante) qui correspond à la taille du Parthénon, à droite celui de Jupiter qui est le plus grand du monde romain, et plus loin le temple de Vénus.

6CF1CDA2-4D79-4877-A8AC-A6E6759C156C

3DAE0251-8EDC-4751-8603-FB1FB222BFD4

C74EEAA8-5589-41D2-B681-784B30CB8406

389A3EC1-4EC6-47BE-ABC7-FA08F04AB015Au centre, la clé de voûte du temple de Bacchus : si elle tombe, tout s’effondre.

5065A47E-A86D-4698-81FB-2075644431B4  D346EFDA-293D-4936-AC8B-9268AD60FD92

345113B8-D959-47A3-A367-66FB5FA9AA49

3BE41680-B206-4B6D-954B-F0ED7A9D5EC0  33DF2DE9-86CE-435E-AE5F-F009565864EF  6309C5A6-E01E-404D-BB93-76502C58CAB7

E5CF74C3-8176-411A-98BF-37698444825C« Ce soir, en regardant les étoiles, j’ai vu dans le ciel, quelque chose qui brille, brille, brille »...

Ah la belle étoile !! Ce concert de M, entouré sur scène par son père, sa sœur, son frère, et même sa jeune et talentueuse fille Billy avec qui il a chanté un titre inédit dont elle est la muse, sublimé par la trompette du très grand Ibrahim Maalouf ; le gin tonic et la man’ouché dégustés au pied du temple pour conclure cette soirée si intense, valaient bien cette nuit dans l’hôtel où les hôtes, chaleureusement accueillants par ailleurs, n’avaient pas jugé bon de mettre un drap sous le dessus de lit (je sens que ma copine July va adorer le concept !!)...FF6F0B6C-DEFE-4A09-A44F-3DE56601A6A0

E2D0D900-6A52-4FCD-A199-0CC713D5F11C  CEF83A99-C62E-4732-88AB-EAA035585EA5

Et quelle tendresse d’être couvés tout au long de la soirée par l’aura de cette grand-mère d’origine syro-libanaise, Andrée Chedid :

« Et je suis de la danse

Et je suis de la vie ! »

Posté par Aimilie à 18:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 juillet 2018

Jérusalaime la zumba à First station.

Dans la ville de la jupe longue et des bras couverts, j'avoue que participer à un cours de zumba au beau milieu d'un des lieux les plus animés de Jérusalem, danser avec des dames avec jupe sur le legging, ou pas, des hommes, des jeunes filles, des enfants, a un petit goût de revendication et libération !DSC_3130

Posté par Aimilie à 11:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


04 juillet 2018

Jérusalaime Charlotte Salomon.

Lorsqu'on découvre l'histoire de Charlotte Salomon à travers le captivant roman-enquête-biographie de David Foenkinos, on s'attache forcément à cette jeune femme et l'envie d'en savoir plus sur son oeuvre se développe rapidement.

F71DE0F4-528C-40F7-89B5-50A2935828C5 Depuis que j´ai appris qu’une partie de ses peintures se trouvent au Musée de l’art de la Shoah, à Yad Vashem, j’attendais d’avoir un peu de temps sans limite pour m’y rendre. En arrivant un peu avant 10h, j’ai pu passer plus d’une heure dans ce petit espace consacré à ces artistes qui ont témoigné de leur sort dans le ghetto de Varsovie ou dans les camps de concentration, à travers la peinture et le dessin. Et je suis restée un long moment à contempler la vie de Charlotte Salomon lors de son séjour à la Villa de l’Ermitage de Nice, via ses tableaux, et un reportage ancien qui était parti sur ses traces dans cette ville, longtemps préservée des Nazis durant la Seconde Guerre Mondiale, mais pas suffisamment, puisque Charlotte fut arrêtée - comme Simone Veil ou Joseph Joffo - et déportée à Auschwitz en 1943, où elle fut gazée, enceinte, dès son arrivée.

5486C5B1-E5B2-4792-9C89-04ADB1183D4DLa durée de mon passage, sans doute inhabituelle, a dû surprendre, voire toucher, le gardien, qui m’avait accueillie avec un assez froid « no photo please », et qui m’a offert un immense sourire à la sortie, empli de reconnaissance me semble-t-il, m’a attrapé la main et l’a embrassée. Je lui ai répondu par le même sourire.

Posté par Aimilie à 11:50 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

03 juillet 2018

Jérusalaime le festival des lumières - saison 3

Hommage aux autres Festivals des lumières dans le monde : Riga, Lyon, Saint Petersbourg, Berlin...

DSC_3134

  A50DBCF6-BFB1-40B7-BC97-8462A759C080 3EA25A37-378E-4C0F-87E5-E2F38EAB7BF1

63F77150-67A3-4CDF-9420-E0CBE41C0D45

81B9E810-9AFD-4A04-A2B8-C2429A1246F7  DB60508B-98F5-4E14-808F-0ED698BCE14E

71ECDD59-3DB2-4708-9AB1-42F190110B97La grotte de Sédécias.

2B6F11AF-19EF-4764-A5A8-B09C2F35A757

F3397166-3F6D-4203-81E6-177C0EBE720D

6927973E-2FBA-4314-85FB-DD95C1D38984

Posté par Aimilie à 16:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 juillet 2018

Jérusalaime la piscine de Neve Shalom.

DSC_3128Il fait chaud à Jérusalem alors on est toujours en quête de lieu pour se rafraîchir : cette « Oasis de paix » est un village conçu en 1969, où Arabes et Juifs oeuvrent pour l´égalité des droits. L’immense piscine et ses grandes pelouses, protégées par des grands parasols, sont accessibles à tous pour 50 NIS par personne.

DSC_3127

Posté par Aimilie à 16:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Jérusalaime Moscou.

Moscou nous a plu : tout son centre autour du Kremlin où il est très agréable de se balader à pied, l’ambiance Coupe du monde très festive et conviviale et la liberté vestimentaire des femmes, qui, pour le coup, nous a vraiment dépaysés !

La Moskova.

DSC_3084Le Kremlin.

21CA5A95-BA8E-4124-9EF7-29D08AD6A6C8

DSC_3060

DSC_3067La Basilique Saint Basile.

DSC_3068

F198060F-73BB-4E0F-B85F-3682030D8CC8

DSC_3096La Place Rouge.

DSC_3091

DSC_3092Le pays des tresses.

collage-1530555916043Et du rafraîchissant jus d’estragon.

01027AA4-F50C-4470-9E29-16910DABBB84Marché alimentaire.

C5A82F24-784B-408D-A06D-D998D0967773Marché aux puces et aux souvenirs.

2D6ABC6D-5CD0-4122-9E65-E265762DE6B6

78E76E86-A698-468C-9157-7915F5BC4A9DPetit tour de la ville.

5B6C9304-9AAF-49E5-B484-71305B4E766E

DSC_1552

DSC_3115

4E5DC0E3-E146-4CC8-B32E-E20B803246B1Le stade Luzhniki où on a assisté au très ennuyeux France-Danemark, à tel point qu’à la fin les spectateurs huaient le match et les seuls encore enthousiastes étaient nos hôtes qui hurlaient : « Russia, Russia » ...

DSC_3113

9A7B1DEC-1757-47B9-92B3-4BA9756A929FQuelle chance de pouvoir visiter cette ville, toute une journée, guidés par le correspondant de France Télévision D.D. et son épouse, qui vivent leur troisième expatriation dans la capitale russe et qui nous ont fait bénéficier de leur maîtrise de la langue locale et de leur connaissance de l’artisanat pour acheter, aux meilleurs prix, nos souvenirs, nous ont fait découvrir le Moscou tendance dans d’anciennes usines et nous ont fait déguster du caviar garanti bonne qualité et d’autres spécialités locales dont de très bonnes pâtisseries 😋. Il faudra revenir pour pouvoir arpenter la ligne circulaire du métro et ses « cathédrales souterraines ».

70C904AE-4FC8-4050-A38D-877F8ABBED58 

Posté par Aimilie à 16:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 juin 2018

Jérusalaime la magie de Paris.

Revenir à Paris, c’est toujours quelques heures de réadaptation : se reconnecter avec le plan des transports, anticiper correctement les temps de trajet, se réhabituer aux réflexions des vieux bourrés dans la rue...

Et puis, on s’arrête manger un super burger, une bonne glace italienne ; on assiste au concert de Pomme dont la voix vous entraîne vers les étoiles, « Du soleil qui mange la pluie », on découvre l’expo de l’Atelier des lumières qu’on rêvait d’aller voir, et la magie opère !DSC_1540

DSC_1538

DSC_1537

DSC_1531

DSC_1533

Posté par Aimilie à 18:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]