Jérusalaimelavieausoleil

14 octobre 2018

Jérusalaime rêver d'un Monoprix.

Ici, quand tu veux réaliser une recette précise, il te faut souvent courir 4 magasins. Alors quand, au quatrième, tu n'as toujours pas trouvé ton jus de pamplemousse, tu décides de le presser toi-même... Dosage non garanti! IMG_20181014_173001

Posté par Aimilie à 17:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


10 octobre 2018

Jérusalaime les nouvelles découvertes dans la Vieille ville.

Dix hammams existent dans la Vieille Ville de Jérusalem. Chacun témoignant de la présence d'un des peuples ayant participé à son développement. Aucun n'accueille d'usagers aujourd'hui. Cependant, celui visité ci-dessous, promet de rouvrir début 2019. On croise les doigts pour y avoir accès avant le grand départ.IMG_20181006_114221

IMG_20181006_113030

IMG_20181006_120103  IMG_20181006_114351

IMG_20181006_112706

IMG_20181006_102634Autre endroit précieux dévoilé : une usine à tahini, la crème de sésame, base de la cuisine orientale. A 10 shekels (2,50 euros) le pot, belle trouvaille !

IMG_20181006_124513  IMG_20181006_124500

Vue depuis les toits de l'Eglise luthérienne.

IMG_20181006_131837

Posté par Aimilie à 18:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 octobre 2018

Jérusalaime les soirées sur le toit.

Des copains, un cocktail et une vue de rêve, tout cela sans petite laine sur les épaules (inespéré à Jérusalem, fin septembre, en soirée), welcome home !IMG_20181001_170653

IMG_20180929_181615

IMG_20180929_134229  IMG_20180929_134306

IMG_20180929_191205

IMG_20180929_204723Les policiers ont fini par venir nous demander de baisser la musique : minuit c'est la limite apparemment. On avait pourtant choisi un week-end de fête prolongé pour nos voisins israéliens ! (Bon les règles changent pour le voisin milliardaire d'en face, qui soutient Bibi ; mais lui, c'est pas pareil...). Et voilà comment, en cette dernière année, la police a noté mon numéro de passeport dans son carnet !

Posté par Aimilie à 19:27 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

25 septembre 2018

Jérusalaime me perdre en Vieille Ville.

En bonne compagnie...IMG_20180924_135533Tomber sur des surprises,

IMG_20180924_150504  IMG_20180924_150304

IMG_20180924_150103Rentrer dans des lieux jamais explorés : ici l'église Alexander Nevsky, dans laquelle entre un musée dédié à la dynastie Romanof et une église orthodoxe russe, on découvre des restes du cardo byzantin...

IMG_20180924_141250

IMG_20180924_140933

IMG_20180924_140753

IMG_20180924_115633Et se rafraîchir avec les copines et bébés dans les jets d'eau au parc Teddy.

IMG_20180924_170115

Posté par Aimilie à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 septembre 2018

Jérusalaime les week-ends d'automne à Tel Aviv.

Piscine sur le toit et coucher de soleil à la Poli houseIMG_20180922_154803

IMG_20180922_183628Dîner échappée asiatique de haute volée au Taizu. Mention +++ pour le Bao de thon rouge.

Image result for taizu restaurant tel avivCrédit photo : Amit Geron

Journée plage, eau 28 degrés, déjeuner au Lalaland.

IMG_20180923_142814

IMG_20180923_121556

IMG_20180821_153243

 

Posté par Aimilie à 18:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


21 septembre 2018

Jérusalaime la rentrée, ou presque...

Avec le début de la dernière saison, débutent les nouvelles visites. Après deux couchsurfeuses et voyageuses du monde qui m'ont fait rêver avec leurs récits d'Asie et avec qui j'ai partagé un bout du Jérusalem que j'aime, des copains de Paris, fournisseurs de notre chocolatier meilleur ouvrier de France préférés (non mais quel bonheur !!) ont profité de la belle saison de septembre : 38 degrés à la Mer Morte, une trentaine à Tel Aviv, avec des baignades dans des eaux à températures très peu différentes de l'air. L'avantage, quand les fêtes juives commencent au moment de la rentrée, c'est qu'en fait, la vraie rentrée ne prend acte qu'en octobre... Alors en attendant de revenir à un emploi du temps normal (où j'ai réussi à libérer deux jours complets afin de mener à bout plusieurs projets) et de retrouver tous mes élèves, j'ai saisi toutes les occasions pour m'échapper de la maison et aller me baigner.

Baignade en eau douce, d'abord, au Wadi David.

IMG_20180912_122702Nouvelle rencontre : un rock hyrax !

IMG_20180912_124811Long barbotage en Mer Morte.

IMG_20180912_163422Une virée à Tel Aviv en sherout.

IMG_20180914_152632

IMG_20180914_152222

IMG_20180914_144030Bain au coucher du soleil.

IMG_20180914_184331Nouveau (pour nous) très bon restaurant : le Dalida. Quelques standards français des années 60 en fond sonore, mais surtout un repas de très bonne qualité pour un coût très raisonnable dans la ville qui ne dort jamais.

IMG_20180915_000726Ah ça démarre fort !

 

Posté par Aimilie à 20:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 septembre 2018

Jérusalaime Rosh hashanah 2018.

La nouvelle année 5779 vient de commencer et, avec elle, un mois de fêtes juives. Pendant les deux jours de fête de Rosh hashanah, les Juifs célèbrent le nouvel an et se rassemblent à la synagogue pour prier et demander pardon, en attendant le jour du jugement, Yom kippour.

Il y a quelques jours, mue par mes résolutions de dernière année à Jérusalem, j'ai demandé à ma copine locale, juive canadienne, K. H., avec qui je fais un échange français/anglais, si elle voulait bien m'emmener dans une synagogue. Oui, c'est la honte : après 3 ans passés ici, je n'avais pas encore mis les pieds dans un lieu de prière juif, mais à vrai dire c'est surtout parce que je ne voulais pas faire d'impair. K. me propose donc de profiter de Rosh hashanah pour découvrir ce nouvel univers. Lundi matin, nous voilà donc dans une première synagogue, réformée et progressiste, où le rabbin peut être une femme. C'est une salle carrée avec une grande glace au fond, qui est peut-être habituellement une salle de danse. Les femmes de l'assistance sont plutôt en robes fleuries et les hommes en chemises blanches couverts d'un talit, le traditionnel châle de prière, mais il n'y a pas de code vestimentaire à proprement parler. Les enfants jouent à l'extérieur. Différentes personnes se succèdent pour lire les passages de la Torah concernant Rosh hashanah, pendant que les membres de l'assistance suivent la lecture sur des livres depuis leur chaise. Des chants entrecoupent les lectures. K. jugent cependant que cette célébration ne correspond pas totalement à ce qu'elle attendait, ce n'est pas assez émouvant, on décide donc d'aller ailleurs.

On arrive alors dans un édifice qui ressemble davantage à un lieu spécifique de prière, la communauté est d'origine nord-américaine, progressiste également. Au centre, sur une sorte d'autel, une jeune femme et un jeune homme, habillés en blanc psalmodient les lectures. K. m'explique qu'ils ont été spécifiquement choisis pour leur voix. Je comprends mieux ici ce qu'elle recherchait, en effet le chant ajoute à la prière quelque chose de vibrant, de plus intense, et les gens communient en reprenant des sortes de refrains, rythmés par les mains des deux personnes centrales. Je ne comprends évidemment rien à ce qu'il se dit puisque tout est en hébreu, ma guide me donne régulièrement quelques explications, mais je n'ai, malgré tout, pas l'impression d'être exclue.On sent que les fidèles sont heureux de partager cette cérémonie. Après trois interventions du Chophar, corne de bélier dans laquelle quelqu'un souffle, c'est la fin de cette première matinée de prières.

K. me fait alors l'honneur de m'inviter à la table de sa belle-mère pour partager avec son compagnon, sa belle-soeur, son beau-frère et leur fils, un "Rosh hashanah lunch". Je suis très contente, et curieuse, de pouvoir accepter. Je suis accueillie les bras ouverts, comme si c'était complétement normal que quelqu'un arrive à l'improviste. Après une prière et une verre de vin levé, le profusion de plats s'offre à moi sur la table, mélange de plats de tradition séfarade et ashkénaze : de la viande, du poisson pimenté, des légumes farcis au riz, du pâté de foie, une mousse au chocolat en dessert... J'ai eu du mal à finir mon assiette ! Les conversations se font en anglais pour moi, c'est un défi mais je tiens le choc, jusqu'à ce que cela dérive sur la politique du pays et là, je préfère battre en retraite pour être sûre de ne pas dire quelque chose qui pourrait les importuner. Convivialité et partage furent les maîtres mots de ce repas.

Un grand merci K., pour cette journée inédite !

Aujourd'hui, les Musulmans célèbrent également leur nouvelle année.

Posté par Aimilie à 18:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 août 2018

Jérusalaime l'auberge du Bon Samaritain.

Lorsqu'on a exploré une région, petite, pendant trois ans, qu'une copine qui vient très régulièrement à Jérusalem, depuis son adolescence, se joint à nous, il n'est pas si simple de trouver une nouvelle découverte, un samedi, pas trop loin afin d'être rentrés pour le 20h si besoin et où la chaleur soit supportable. On prend alors la liste de ce qu'il nous reste à visiter : rien ne rentre dans tous les critères. Alors, on ouvre les guides et hop !, illumination. Ce panneau touristique sur le bord de la route de la Mer Morte qui ne nous a jamais fait faire un crochet : l'Auberge du Bon Samaritain. Le guide raconte la parabole et mentionne un nouveau musée. C'est à 20 minutes de la maison et pas loin d'Ein Prat pour ensuite pique-niquer et mettre les pieds dans l'eau (cf: http://jerusalaimelavie.canalblog.com/archives/2017/05/08/35260593.html). 

Le musée est en effet tout neuf et abrite des mosaïques antiques, extraites d'anciennes synagogues.L'aménagement extérieur est encore en travaux, les plus grandes mosaïques y sont exposées, des restes de colonnes romaines et d'une église byzantine, construite pour les pélerins venant sur les traces de la parabole : Jésus, selon les Evangiles, pour prôner l'amour de son prochain, prenait en exemple l'histoire de ce voyageur, battu et volé, abandonné par un prêtre et un Lévite qui passaient par là, mais sauvé par un Samaritain - dont la commmunauté à l'époque était considérée comme impie par les Juifs. 

Ce n'est pas un site incontournable mais les mosaïques sont belles et bien restaurées et la visite est rapide.

IMG_20180825_124430

IMG_20180825_124626  IMG_20180825_124615

IMG_20180825_130713

IMG_20180825_131127

IMG_20180825_130825 

IMG_20180825_131938  IMG_20180825_131621

IMG_20180825_131416

Posté par Aimilie à 17:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 août 2018

Jérusalaime la fête de la bière Sheperd.

Lorsqu’on entame une nouvelle, et surtout dernière année, on fait la liste de toutes les choses qu’on voudrait faire avant de partir et celles qu’on voudrait refaire. Voir un concert d’Apo and the apostles était déjà sur la liste depuis un certain temps mais nos agendas n’étaient jamais compatibles, voilà une case de cochée. Bonne énergie que d’être au milieu de la jeunesse palestinienne, essentiellement chrétienne. Malgré les fausses notes, parfois, du chanteur, les chansons rock en arabe enflamment le public.IMG_20180818_214616

Posté par Aimilie à 14:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 août 2018

Jérusalaime les parenthèses régionales-Le Liban : La Maison jaune.

Il y a quelques années, bien avant qu’il soit question de s’installer à Jérusalem, deux de mes formidables collègues, assistant à la présentation du roman Le quatrième mur par son auteur, Sorj Chalandon, écrivain et journaliste, ont été particulièrement interpellées et ont pensé à mon mari. Elles nous ont donc offert un exemplaire dédicacé. 

Georges, jeune français, part à Beyrouth, pendant la guerre du Liban, pour monter la pièce Antigone d’Anouilh, dont chaque acteur sera issu d’un des huit groupes poltiques ou religieux composant ce pays. La représentation aura lieu dans la Maison jaune, cette grande bâtisse qui se trouve sur la ligne de démarcation.

DE0E4AC8-2A6E-4A31-8B31-5303289C7F2F

Dans la découverte de Beyrouth, la visite de la Maison jaune était donc centrale pour nous. Malheureusement nous l'avons trouvée fermée - sans aucune raison indiquée sur le site ou sur la porte. Cependant, cet édifice, aujourd'hui musée et centre culturel, raconte, à lui tout seul, cette ville : une architecture chargée d'histoire ; bâti au début du XXème siècle, il est aujourd'hui criblée de balles ; les trous qui ont fragilisé la structure ont été pansés par l'introduction de structures en métal qui modernise son allure.

IMG_20180811_131140

IMG_20180811_131632

IMG_20180811_131508

IMG_20180811_131335

Posté par Aimilie à 20:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]