Quand tu as réservé plusieurs semaines à l'avance un resto, le Rooftop, pour l'anniversaire de ton mari, pour être sûre d'avoir une table, bien située, sur une terrasse avec vue sur toute la vieille ville, et que la veille au soir, tu ne sais toujours pas s'il sera rentré à temps.

DSC_0785

Quand les sollicitations s'accumulent pour Monsieur, - revenu tôt le matin -, au fur et à mesure de la journée, suite à son bouleversant travail et que tu proposes d'annuler -"Non, non, on maintient !"- et qu'à 1h30 de la résa, on décide de repousser l'heure, mais qu'à 3/4 dheures du rendez-vous une dame t'appelle pour t'expliquer qu'à 20h30 tu peux avoir le Menu Rooftop mais qu'à partir de 21h il n'y aura plus que le Shabbat menu (pas certaine d'avoir compris toutes les subtilités...), tu commences à te dire que c'est peut-être vraiment pas une bonne idée.

Mais quand t'es enfin assise dans ton fauteuil, que le téléphone peut enfin être mis un peu de côté, que tu as ton verre de vin devant toi et quelques olives, que tu peux admirer la superbe vue avec des éclairs de chaleur qui zèbrent le ciel et que, là, les premières gouttes de pluie vues depuis qu'on est arrivés, décident de tomber... Hé bien, tu ris, et tu finis par promettre que oui, tu iras mettre ton front contre le mur des lamentations, t'agenouiller devant la Pierre de l'Onction et sur l'esplanade des Mosquées, (tout en faisant gaffe quand même à ne pas sombrer dans le syndrome de Jérusalem*). Surtout lorsque cette averse ne dure que 10 minutes, juste le temps qu'on te déplace sur une autre table où tu as vue sur la caisse des serveurs et que la sommelière rigole parce que "d'habitude en septembre, il n'y a jamais de pluie, ni de tempête de sable d'ailleurs !"

Shana tova (ici on vient de fêter le début de la 5776 année juive, c'est ainsi qu'on souhaite la bonne année) !

* (extrait du Lonely planet 2015)IMG_20150814_171054