De Paris, une des choses qui me manquent le plus, -en sus de la pâtisserie, vous l'aurez compris-, c'est de pouvoir assister à des concerts. Alors quand on me propose d'aller écouter un hommage à Nina Simone dans un resto-concert de Jérusalem, je suis avant tout curieuse de découvrir un lieu, qui pourra peut-être devenir un nouveau refuge. Le Jerusalem's Port, bien meilleur pour le concert que pour le restaurant, malgré son nom et sa déco ambiance loft new-yorkais, ne présente qu'une carte en hébreu, ce qui ne renvoie pas un sens de l'accueil particulier. Il est déjà difficile de retenir un menu en français lorsqu'il vous est déroulé à l'oral, mais quand en plus, il est traduit directement de l'hébreu à l'anglais c'est un entraînement !

DSC_0518

Tapoter du pied, balancer la tête, être émue et enrobée de chaleur, vibrer, fredonner : ah que c'est nécessaire !