Le temple de Philaé fait partie des temples qui auraient été submergés, après la construction du barrage d'Assouan sous la présidence de Nasser (un projet moderne pharaonique), si l'UNESCO ne les avait pas sauvés des eaux. Pierre par pierre, colonne par colonne, ces temples ont été réérigés quelques mètres plus haut. 

On arrive au temple de Philaé par bateau. Il fut édifié en l'honneur de la déesse Isis.

IMG_3291  IMG_3299

IMG_3319

IMG_3303  IMG_3322

Ici, à l'entrée, camouflant les hyéroglyphes, une croix copte, marquant le passage des Chrétiens qui, à l'époque, martelèrent ces nombreuses figures pharaoniques.

IMG_3315  IMG_3321

Un autre passage a laissé des marques, celui de Napoléon et ses compères, qui n'ont pas trouvé mieux que de venir écrire leurs petits noms sur les parois.

IMG_3316

IMG_3320

IMG_3326  IMG_3329

IMG_3341