Parce qu’une fois de plus, j’ai été gâtée par les gens qui m’entourent, à l’occasion d’une invitation à un ballet par L.S., - que je remercie grandement pour cette découverte, même si elle n’a finalement pas pu y participer avec nous -, nous avons pu profiter d’une soirée à Tel Aviv, malgré quelques rebondissements avant le départ (20h, puis pas 20h... La routine !).

Lorsqu’on prend la route pour la ville de la fête, on combine plusieurs distractions, histoire d’optimiser les kilomètres ! 

Alors, à défaut de pouvoir pénétrer dans le très convoité, depuis longtemps par SD, Imperial cocktail bar, car déjà plein, nous avons poussé l'autre porte du palier de l’hôtel, pour découvrir La Otra, bar à cocktails également et à ambiance mexicaine. Une très jolie révélation !

2FB6A255-9846-44F7-AC56-9786FC4C9BB8  3F4E79D3-294D-4E1A-B0FE-0DC1F6A54247

Ensuite, nous nous sommes dirigés vers le centre culturel Suzanne Dellal pour découvrir le nouveau spectacle, Hora, de la Betsheva, troupe de danse contemporaine israélienne, dont le chorégraphe est Ohad Naharin  (voir précédemment : http://jerusalaimelavie.canalblog.com/archives/2015/11/08/32899765.html). Un décor minimal, une lumière verte et un banc au dernier plan, des musiques de film réorchestrées et onze danseurs et danseuses. Aucune histoire racontée mais un engagement du corps poussé à l’extrême : puissant et intense !

Cela m’a rappelé cette scène du film Mr Gaga, où Ohad Naharin fait tomber une danseuse, au moins dix fois, sa chute doit évoquer celle d’une morte, il me semble, donc elle doit complètement lâcher prise. Et à chaque essai, on souffre avec elle du rebond sur le parquet en bois, on se dit qu’il va trop loin et quand, enfin, elle atteint le mouvement exigé, on comprend et admire l’intransigeance du chorégraphe.

6B919876-A7BF-4F0B-8762-A6C9BAA3F5E2Crédit photo : Batsheva.