En ce dimanche de Pâques, le gang des Italiens a frappé : l’organisation d’un méchoui. À la seule évocation de cette idée, nous, on applaudit ! Ils ont d’abord dû courir après l’agneau entier toute la semaine, (côté juif, impossible à trouver : seule la viande découpée peut être casher, eh hop une information de plus sur les règles de la casherout ; côté arabe : ils ne proposent que des moutons de 25 kgs), c’est finalement à Ramallah que la bébête de 13 kgs aura montré patte blanche. Deuxième obstacle sur le chemin de croix : trouver un moteur assez puissant pour faire tourner l’animal. Le système acheté étant trop faible, c’est finalement la batterie de la voiture qui aura alimenté le moteur. Mais nous voilà, en ce matin pascal, à humer la bonne odeur de grillade et à se lécher les babines.

IMG-20180402-WA0000

DSC_2944

G.M., le chef d’orchestre !

DSC_2932  DSC_2956

DSC_2957

Tout ce petit monde italien réuni avait rapporté la spécialité de sa région : légumes braisés agrémentés d’huile d’olive, aubergines au parmesan, courgettes au basilic, haricots blancs en salade, salade verte avec fraises et avocats (beaucoup plus locale). Et évidemment en entrée, des pâtes maison dans une soupe de haricots blancs. Tout cela arrosé de Saint Emilion, d’Amarone, de vins locaux et de grappa pour digérer.

On a aussi profité de la présence des copains juifs pour gagner en connaissance sur les interdits de Pessah : on ne mange rien de ce qui est à base de levure donc, mais aussi rien qui ne contienne du blé.

DSC_2928  DSC_2938

DSC_2941

DSC_2958  DSC_2960

Et pour l’animation, une chasse aux œufs enjouée et fructueuse pour les enfants.

DSC_2966

DSC_2964  DSC_2963

Et pour les adultes, DJ F. qui sait toujours nous faire danser sur tout le répertoire italien qu’on ne connaît pas mais qu’on aime toujours plus.

DSC_2974  DSC_2985

Pas sûr qu’on ait été lavés de tous nos péchés, mais c’était quand même une sacrée belle journée ! 

Bella ciao, Bella ciao, Bella ciao ciao ciao !