Quand on voyage au Moyen-Orient, il ne faut pas se mentir, une des premières questions que l'on se pose est : "est-il raisonnable de louer une voiture ?" Au Liban, il n'y a quasi pas de transports en commun, hormis des minibus. Le problème est que, si on veut parcourir un peu le pays, même s'il n'est pas très grand, prendre des taxis ou même des Uber finit par revenir cher. Alors après consultation des copains expat, on a décidé de prendre une location. Ce n'est franchement pas de tout repos : ils inventent très facilement une troisième file, là où il n'y en a que deux, ils doublent n'importe où, n'importe quand, les routes sont souvent en travaux, la circulation, surtout lorqu'on se rapproche de Beyrouth, est très dense, il y a de nombreux bouchons, mais au final, il n'y a pas vraiment d'alternative. Là-bas au moins, il n'y a pas d'usage abusif du klaxon... Donc, même si ce fut encore tout un sketch de récupérer la voiture, qui au départ n'était pas la bonne parce qu'ils n'en avaient plus, qu'ils nous ont rejoint à Baalbek le lendemain pour l'échanger, qu'on a roulé avec un pneu probablement crevé tout le long, qu'on ne pouvait pas vraiment utiliser la clim (voir plus bas), c'était le meilleur choix !

La vallée de la Bekaa.
F2B7BFEA-FF99-4B5D-A042-7A799BD66A24

116C358D-2048-40B8-9DD6-0276951D13ADLa vallée de la Qadisha.

B95C4ACF-1814-414F-9300-E12C623DB415La forêt de cèdres de Dieu, ou une des dernières toutes petites réserves de cet arbre, emblème du pays, dévasté par l'exploitation intensive et le réchauffement climatique.

69A912F9-EE01-4EE5-8933-4B5547A6FDED

99FD9291-D27E-493B-B63C-0954005D65BFLes pistes de ski avec les remontées mécaniques.

41EFB975-3C75-4391-A6DC-C3F41B29C13FLe monastère Deir Mar Elisha (très ressemblant de ceux que l'on peut visiter autour de Jérusalem) se mérite : soit en voiture, sur une route à lacets où on ne peut se croiser, et où pourtant nombre de minibus y descendent des pélerins, - alors avec une voiture qui fait de drôles de bruits dès que vous enclenchez la climatisation, c'est une petite aventure - ; soit à pied, mais la remontée est ardue, on a fini, après un arrêt tentative d'ouverture de capot pour comprendre d'où venait le clac clac bizarre, par embarquer les trois libanaises qui proposaient de nous aider à trouver le problème. On a bien rigolé mais je crois qu'elles n'étaient pas totalement en confiance dans cette automobile, cependant il semble que le plaisir de pouvoir faire croire à leurs compagnons d'aventure qu'elles avaient carburé pour leur ascension valait la prise de risque .


78E8D928-265E-4C16-9361-AA250A122B68

1E888ED9-E079-4781-BBFD-40D4D59C6498

641A39BC-3328-4422-8627-DD40BE42914B

DEB49E9D-FC6C-47D1-899B-3E6BBEC00E6B

6D2EA972-1F42-41E2-8223-84CDA63B7C5E